Fusion des Ligues - La LIGUE DE FOOTBALL D'OCCITANIE est née mais il reste beaucoup à faire

22 novembre 2016 - 13:29

Le samedi 19 novembre 2016 est une date historique avec la naissance de la Ligue de Football d’Occitanie (LFO). Les assemblées générales des deux anciennes Ligues, le matin à Toulouse pour Midi-Pyrénées et l’après-midi à Montpellier pour le Languedoc-Roussillon, ont approuvé la fusion à une écrasante majorité. Si la partie administrative a bien avancé, le chantier ne fait que commencer dans beaucoup d'autres domaines. (par Gilius Galinierus)


Fusion des Ligues -  La LIGUE DE FOOTBALL D'OCCITANIE est née mais il reste beaucoup à faire

C’est ainsi que le traité de fusion de cent soixante-six pages a été ratifié ce week-end sans équivoque : avec 98,19 % des voix pour la Ligue Midi-Pyrénées de Football (LMPF) et à l’unanimité pour celle du Languedoc-Roussillon (LLR). D’après les commentaires entendus, c’est sans doute le vote le plus net des Ligues qui ont déjà fusionné. Du côté de Toulouse, la salle Mermoz était copieusement garnie, malgré l'horaire très matinal. Plus de cinq cents clubs étaient présents ou représentés, ce qui est une participation plus forte que pour des assemblées ordinaires. L'ordre du jour a forcément mobilisé. Même le vice-président délégué de la Fédération Française de Football, Bernard Desumer avait fait le déplacement pour assister à cet acte fondateur. Dans une courte allocution, il a évoqué une réforme imposée par la loi mais qui devait être un magnifique défi à relever et une opportunité pour que nos ligues soient plus fortes, plus solides. Le Président Michel Charrançon a quant à lui ouvert les débats avec une certaine émotion, en égrenant le nom de tous ses prédécesseurs depuis 1924 à la tête de la Ligue Midi-Pyrénées. Après un bilan de l'année écoulée, il a souligné qu'avec cette nouvelle aventure, il faudra aller ensemble de l'avant, dans un esprit de solidarité et de cohésion, pour faire perdurer les valeurs du football qui nous unissent.  
 

Une nouvelle ligue avec douze districts, plus de cent soixante mille licenciés, et un budget prévisionnel de huit millions d'euros

Techniquement, la fusion actée est une fusion absorption de la LLR par la LMPF, on vous épargne les détails. Sachez simplement qu'elle compte l’Ariège, l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers, le Lot, les Hautes-Pyrénées, le Tarn, le Tarn-et-Garonne d’un côté ; l’Aude, le Gard-Lozère, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales de l’autre. Cela représente environ cent soixante mille licenciés, voire plus, et cette nouvelle entité sera dotée d'un premier budget prévisionnel prudent de sept millions sept cent quatre vingt-dix mille euros, à effet rétroactif au 1er juillet 2016. Son siège social est fixé à Montpellier. Son siège administratif et technique est fixé à Castelmaurou. Le traité de fusion a permis aussi d’acter les points suivants :
- Les pôles techniques et formation seront établis à Castelmaurou, étant précisé qu’un pôle formation délégué demeurera à Montpellier (sauf pour le BEF).
- Les autres directions opérationnelles seront réparties à Montpellier et Castelmaurou de manière équitable et fonctionnelle, étant entendu que si l’un des sites a une direction principale, l’autre site aura une direction déléguée, de manière à ce que chaque site puisse rester autonome.
- Les emplois seront préservés, même s'il semble inévitable qu'il y ait des réaffectations de poste.
- Le prix des licences en vigueur dans chaque Ligue est maintenu jusqu'à la fin de la saison actuelle. L'harmonisation aura lieu à partir de la saison 2017/2018.

 

Durant la période transitoire, Michel Charrançon assure le leadership, mais…

Les Trésoriers Francis Andreu (LLR) et Michel Durand (LMPF) ont présenté côte à côte le budget prévisionnel de la nouvelle ligue

Les Trésoriers Francis Andreu (LLR) et Michel Durand (LMPF) ont présenté côte à côte le budget prévisionnel de la nouvelle ligue Une période transitoire de quelques semaines vient de débuter au cours de laquelle les différents comités directeurs, en Languedoc-Roussillon comme en Midi-Pyrénées, seront rassemblés pour n’en former qu’un seul. Une assemblée élective aura lieu avant le 31 janvier 2017 pour désigner les trente-trois membres du futur Comité Directeur de la Ligue d’Occitanie. D’ici là, c’est Michel Charrançon qui est Président par intérim et Maurice Martin, son homologue du Languedoc-Roussillon, Président délégué. Mais cette situation est provisoire et les rôles pourraient s'inverser pour respecter un certain équilibre entre les deux territoires. On l’a bien senti dans le discours de l'actuel président du Languedoc-Roussillon, qui a ponctué son intervention de formules du type : « Je serai de ceux qui feront tout pour » ou encore « je suis décidé à tout faire », rajoutant à chaque fois au passage « si j'en ai les moyens ». Il n'a d'ailleurs pas caché ses ambitions dans le quotidien régional Midi Libre. Les deux hommes forts de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon vont vraisemblablement s’entendre afin de conduire une liste commune, ce qui serait un bon signe d'unité après quelques mois de vifs débats entre les dirigeants des deux côtés. Deux personnalités importantes n'en feront pas partie puisque Michel Durand, Trésorier de la LMPF, et André Lucas, Secrétaire Général de la LMPF, ne se représenteront pas, ils l'ont confirmé samedi, avant d'être chaleureusement applaudis par la salle.  

Concernant les compétitions, rien n’est acté mais des pistes se précisent

Fusion des Ligues -  La LIGUE DE FOOTBALL D'OCCITANIE est née mais il reste beaucoup à faire

 

L’harmonisation entre les compétitions des deux ligues est l'un des plus gros chantiers. D’un côté, la Ligue Languedoc-Roussillon gère cinquante-deux clubs (NDLR : normalement cinquante mais il y a eu des recours entraînant ce surnombre), répartis entre deux niveaux (une poule de DH et trois poules de DHR). De l’autre, la Ligue Midi-Pyrénées gère cent cinquante-huit clubs répartis entre quatre niveaux (une poule de DH, deux poules de DHR, quatre poules de PH et huit poules de PL). Lors de l’assemblée de samedi, il a été clairement rappelé que rien ne serait mis en place avant la saison 2018/2019, puisqu’il est indispensable qu’un nouveau règlement commun soit établi au début de la saison précédant celle de son application. Seul le championnat « National 3 » (équivalent du CFA2 actuel), dont la gestion reviendra aux Ligues dès l’été prochain, sera mis en place dans sa nouvelle formule la saison prochaine et il devra compter quatorze clubs d'Occitanie en juillet 2017 (voir notre article du 15/08/2016). Mais sur la nouvelle pyramide régionale, rien d’autre n’a été évoqué à la tribune. On sait que la Fédération souhaite trois niveaux maximum en seniors : Régional 1 (juste en dessous de la poule occitane de National 3), Régional 2 et Régional 3, avec en principe 10% de clubs gérés par les Ligues. Pour avoir quelques pistes, il faut se fier à des observateurs régionaux souvent bien renseignés. Ainsi, deux conceptions s'opposent. Du côté de Toulouse, on souhaite conserver un maximum de formations au niveau Ligue, quitte à avoir beaucoup de poules par division, pour éviter de renvoyer trop de clubs en district. Du côté de Montpellier, on milite plutôt pour deux niveaux seulement en Ligue ou en tout cas moins de poules dans l'hypothèse de trois niveaux, pour éviter de dépouiller les petits districts du Languedoc-Roussillon qui gèrent peu d'équipes. Seul point qui semble faire consensus : un championnat « Régional 1 » (ex DH) avec trois poules de quatorze équipes en 2017/2018 (là où chaque ancienne Ligue compte actuellement une poule de quatorze équipes chacune). Outre l’appel d’air de clubs de DHR, cela aurait le mérite de la clarté puisque le premier de chaque poule de Régional 1 accéderait au « National 3 » (et ces trois montées seraient compensées par les trois descentes de National 3 déjà actées par la FFF lors de son assemblée de mai dernier). Pour le reste, c'est-à-dire le « Régional 2 » et le « Régional 3», les arbitrages sont plus compliqués et il faudra sans doute attendre encore quelques semaines pour y voir plus clair. On le voit, les prochaines semaines vont être encore animées !

Par GG (source Footpy.fr)
 
Maurice Martin et Michel Charrançon peuvent maintenant préparer les élections du mois de janvier

Maurice Martin et Michel Charrançon peuvent maintenant préparer les élections du mois de janvier

Commentaires

LABEL QUALITÉ ECOLE DE FOOT 2014/2015

FIN DE SAISON 2016-2017 ...

8 juillet 2017 10:23

FIN DE SAISON 2016-2017 ...
Tout d' abord merci à l' ensemble du staff de club , éducateurs, dirigeants, parents,... (que des bénévoles!!! ) qui ont permis le bon déroulement de la saison 2016-2017.  Souhaitant que la saison 2017-2018  se passe de même toujours dans la bonne... Lire la suite