FRANCE - PORTUGAL J+1 ...

11 juillet 2016 - 19:12

Ce lundi matin, la presse française n'a que de la tristesse à vendre. "Accablés", "C'était pas notre jour", "Trop cruel", "Rêve brisé"... les titres font l'étalage du sentiment de déception immense qui règne dans le pays depuis dimanche soir et cette défaite amère des Bleus en finale de l'Euro 2016 face au Portugal. Seul Libération s'autorise un jeu de mots avec un classique "Comme des Bleus" comme pour mieux souligner la naïveté d'une équipe qui a gâché une énorme occasion de rentrer dans l'histoire. Cela contraste évidemment avec la joie et l'euphorie au Portugal.

 

Une finale ne se joue pas, elle se gagne, blablabla... On connaît tous le poncif et ce matin, la presse a dû trouver autre chose pour panser les maux Bleus. L'adjectif "cruel" est celui qui revenait le plus dans nombre de titres. La Provence barre sa Une d'un "Cruel!", 20 Minutes parle de "Regrets cruels" et la Dépêche du Midi succombe au "trop cruel". D'autres journaux ont préféré rendre hommage aux hommes de Didier Deschamps en leur adressant un "Merci pour ce moment" (L'Humanité) ou "Merci les Bleus!" (La Voix du Nord). La France "se réveille ce matin avec un sentiment de gâchis" comme le souligne Jérôme Cazadieu dans l''Equipe, dont le titre "Accablés" est accompagné d'une photo de Paul Pobga pleurant dans son maillot. 

 

Un "brin d'espérance"

Ils "ont gagné l'amour d'un peuple. Avec le temps, ils s'apercevront que c'est la plus belle des victoires", affirme Pascal Coquis dans les Dernières Nouvelles d'Alsace. "Cet Euro 2016 a réveillé un peuple", poursuit Carole Nouillé dans "L'Union". "La ferveur nationale qu'a créée l'Euro offre enfin l'occasion de réparer les Français", comme le souligne Cécile Cornudet,qui se réjouit que "les drapeaux flottent aux fenêtres comme ils flottaient après les attentats de novembre". En cette période morose, les Bleus ont réussi à susciter un "brin d'espérance", assure parle Patrick Apel-Muller dans l'"Humanité". Mais "l'effet Euro sera court", redoute Bruno Bécard dans la Nouvelle République du Centre-Ouest. Christophe Bonnefoy, du Journal de la Haute-Marne se demande en effet "Jusqu'à quand saurons-nous en profiter?".

Le Portugal jubile

Evidemment un pays pleure, l'autre rit. Au Portugal, la liesse s'est emparé du pays et des journaux qui saluent leur héros, Eder et Ronaldo en tête. Metro salue "la plus grande réussite du football portugais" et les nouveaux "Rois d’Europe", douze ans après l'échec qui avait fait si mal à domicile contre la Grèce. "Eternels" (O Jogo), "Epique" (Record), "Champions" (Diaro de Noticias), les titres sont souvent courts, parfois sobres.

 

Quelles retombées ???

Une chose est sûre, après le désamour qui a fait suite à Knysna ... A l'image des regrets de Bacary Sagna : « On a mis le foot français au plus bas », déclarait- il y a encore 24 heures, c'est une sacré reconquête et un drôle de destin pour cinq joueurs français (Evra, Gignac, Sagna, Lloris, Mandanda) encore présents en 2016. Interrogé sur ce grand écart entre 2010 et 2016, Bacary Sagna  a procédé à un vrai travail de contrition. « Knysna fait partie des épreuves qui ont marqué le foot français. On a fait une erreur, on a mis le foot français au plus bas et montré une très très mauvaise image..". Il a fallu reprendre des bases pour redorer le blason et iI faudra poursuivre dans cet optique, faire oublier les affaires Valbuena et Benzema pour que l'Amour s'installe de nouveau entre les Bleus et les Français  ... 

 

Les retombées dans nos Clubs pourraient alors être sympathiques car les gamins et leurs parents ne bouderaient plus le Football trop longtemps synonyme d'enfants gâtés, trop payés et mal élevés, pour d'autres sports ayant une meilleure image ... Et cela serait la plus grande victoire de l'Euro 2016 !!!

 

Commentaires

LABEL QUALITÉ ECOLE DE FOOT 2014/2015

FIN DE SAISON 2016-2017 ...

8 juillet 2017 10:23

FIN DE SAISON 2016-2017 ...
Tout d' abord merci à l' ensemble du staff de club , éducateurs, dirigeants, parents,... (que des bénévoles!!! ) qui ont permis le bon déroulement de la saison 2016-2017.  Souhaitant que la saison 2017-2018  se passe de même toujours dans la bonne... Lire la suite